Infos en vrac du 11 mars


Famille nombreuse / lundi, mars 11th, 2019

Mon dernier article du genre remonte très exactement au 18 janvier, soit il y a deux mois. A croire qu’il ne se passe rien dans ma vie. A croire que je passe mon temps en chaussettes pilou à étoiles (les abonnés insta savent) à me faire les ongles en écoutant Par Jupiter en podcast. Alors qu’en fait, pas du tout. Alors qu’en fait, évidemment il se passe un taaaaas de trucs passionnants, hyper intéressants et que vous mourrez d’envie de connaitre. Évidemment.

#1 L’un de mes articles a été Coup de Coeur Hellocoton

Ouai, alors là pour le coup, pour ceux qui ne connaissent pas Hellocoton, mon petit effet tombe à l’eau. Mais en fait, cette plateforme de regroupement de blogs (pour la faire ultra courte, le Facebook des blogueurs) permet une mise en avant d’articles sur 24h. Et pour un jeune blogueur, c’est un peu la queue du Mickey de la fête foraine. Etre parmi les coups de coeurs de la rédaction, c’est voir arriver chez vous un nombre conséquent de gens qui n’auraient même pas passé le seuil de la porte la veille.

Alors évidemment, ça n’est pas un article qui va faire de ce blog LE site auquel il faut être abonné (m’enfin n’hésitez pas quand même, ne serait-ce que pour pouvoir dire dans 5 ans « ah mais oui, je suis Quatre Poussins depuis le début pourquoi, pas toi ? » de cet air totalement détaché quoi qu’un peu snob que tout le monde adore pouvoir prendre de temps en temps). Mais ça fait du bien au moral, surtout quand l’article en question traite d’un sujet un peu sensible sur le moment (et si, par hasard, vous étiez en Laponie quand je l’ai publié, je le remets ici, y a pas de quoi).

#2 J’ai abdiqué devant l’administration française

C’est le coeur lourd que je dois l’admettre : l’administration française m’a eue. A l’usure. Je n’ai pas lâché sans combattre. Mais on ne va pas se mentir, ils sont forts. Ils ont l’expérience pour eux, le sens de la fourberie, l’instinct du tueur et plus important : une organisation à chier. Moi, à la place d’Astérix, croyez bien que jamais je ne serais sortie de la maison de fous. D’ailleurs je n’en suis pas sortie. J’ai préféré couper court donc : j’ai tout radié.

Petit retour en arrière : j’ai créé au 1er décembre 2018 mon auto-entreprise, toute guillerette, sincèrement prête à en découdre avec le beau métier de freelance (tout en tremblant du bout du nez, je ne vous le cache pas). Problème en janvier : je reçois un appel de cotisations de la part de l’URSSAF, qui me fait dire qu’il doit y avoir un soucis quelque part (rapport au fait que je n’avais pas encore fait la moindre déclaration de revenus et que, quand même, le principe de base de l’auto-entrepreneur, c’est que tu ne paies que quand tu encaisses). Bref, après un nombre certain de coups de téléphones à droite à gauche, je fini par comprendre qu’en fait, tout ce petit monde m’a enregistrée en tant qu’entreprise individuelle, que oui Madame, on a bien reçu votre courrier, mais que non Madame, on ne peut pas changer votre statut avant janvier 2020. Ah. Bon. Et si je radie mon entreprise du coup, et que je me ré-inscrit après, ça marche ? Ah ba là oui Madame, je pense que c’est ce qui sera le plus rapide pour régler votre problème. Ah. Bon. N’en jetez plus, un jour je commencerai à travailler.

#3 6 semaines

C’est le temps que j’ai tenu le Top Body Challenge. Après y a eu le ski (qui compte comme une semaine en plus, et pour lequel j’étais du coup super bien préparée physiquement), et après y a eu les cartons de la maison de campagne, et après y a eu la rentrée… Bref, je ne m’y suis pas encore remise pour de vrai, mais promis, lundi je reprends là où je m’étais arrêté. Comment ça on est lundi ?

#4 11 semaines (et un peu plus)

78 jours pour être précise. 627 cigarettes non fumées et 251€ d’économisés. On ne va pas se mentir là non plus, j’ai faillit faillir (oh, c’est joli ça), pas plus tard que samedi soir. Une soirée un peu arrosée, une discussion animée, j’étais à ça de m’en allumer une. Mais grâce à la bienveillance des potes chez qui ont était (et à l’intervention sans équivoque de Papa Génial – en substance « si tu en allume une, je demande le divorce » #seconddegre), j’ai pu me lever dimanche matin fière de n’avoir pas flanché.

#5 Un lac et des cygnes

Hier, j’ai quand même eu la chance de réaliser un rêve de gosse, avec num1 et num2 : voir Le Lac des Cygnes par la troupe du ballet national de Russie.

Je les avais déjà emmenées voir un ballet l’année dernière à la maison de la Danse (La Belle au Bois Dormant, une merveille), mais Le Lac des Cygnes restait une envie particulière. Qu’à cela ne tienne, mon cher père nous a réservé des places pour leur passage à l’amphithéâtre de la Cité Internationale (mieux placé, on était sur scène) et on n’a pas été déçues. Une musique à te coller les poils, des moments de bravoure absolument renversants (rapport à la technicité de certains solos ou pas de deux), des décors à tomber à la renverse… Je crois que num2 a dit la phrase « ouahhh c’est trop beau » 246 fois très exactement au cours du spectacle.

#6 Le dernier sevrage

Et oui, je ne pouvais pas terminer ce billet sans évoquer le dernier sevrage de ma vie de maman. Celui de num4 s’est évidemment passé sans encombres (comme pour les trois premières. L’ingratitude de mes enfants est consternante à ce niveau là, à croire que je ne mérite même pas quelques larmes #seconddegreagain), et il engloutit ses biberons et purées avec une telle gloutonnerie gourmandise que j’ai déjà peur pour l’adolescence. Les dents commencent à pointer le bout de leur nez (cette phrase est étrange quand on y pense), et il ne nous réveille plus la nuit (5h, c’est déjà la journée non ?). Cet enfant a eu 6 mois hier, nage encore un peu dans ses pyjamas 3 mois, mais continue de grandir trop vite. Définitivement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réponses à « Infos en vrac du 11 mars »

    1. Non, ne lis pas. Définitivement. Et ne te pose pas de questions ma bichette, tous les enfants sont différents, ta fille ne fais pas exception. Ce qui fonctionne avec les uns ne fonctionne pas nécessairement avec les autres. Il n’en reste pas moins qu’elle grandit bien et que tout a une fin… même les nuits pourries !

    1. Merci ! J’aime bien écrire des petits bouts de vie comme ça, c’est chouette de mettre en avant les moments sympa (ou moins sympa) qui ont marqué les dernières semaines 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.