Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2018


Sorties expos / mercredi, juin 13th, 2018

Quand je me suis présentée, je vous ai rapidement indiqué que j’étais en reconversion professionnelle, sans préciser dans quelle branche exactement (malpolie que je suis). De la banque (oui oh, ça va hein, on a tous des casseroles au cul !), je suis passée au graphisme (aucun lien fils unique). Ayant quelques enfants à domicile et un mari plutôt occupé (entendez par là rarement à la maison, en tout cas aux heures stratégiques), une formation à distance me semblait la meilleure (si ce n’est la seule et unique) option. Bref, c’est pour cette raison que j’ai choisi l’EDAA (Ecole de Design et d’Art Appliqué basée à Reims).

Un des atouts de cette école est de proposer des journées de regroupement sur de grands évènements tel que le festival de la BD d’Angoulême, le salon Maison & Objets de Paris ou le Festival de la photo d’Arles. Hier, j’ai profité d’une journée organisée sur le Festival International du Film d’Animation d’Annecy. Outre le fait d’avoir découvert son existence (c’est la 42e édition, mieux vaut tard que jamais), ça a été l’occasion de passer une excellente journée : projection d’une dizaine de courts métrages en compétition le matin et expo rétrospective pour les 50 ans des Shadoks (Shadokorama – Jacques Rouxel et les Shadoks, jubilé en grandes pompes) l’après midi. 

Pour ce qui est des courts métrages, je ne peux malheureusement pas les partager avec vous, mais pour ce qui est des Shadoks, j’ai réalisé un petit reportage photo dont je m’en vais vous faire profiter de ce pas.

Pour celles et ceux qui sont nés il y a moins de 50 ans (ce qui met donc mon mari presque hors jeu, diantre !), les Shadoks c’est quoi ? C’est une série télé d’animation française créée par Jacques Rouxel, comprenant 208 épisodes de deux-trois minutes et diffusée d’abord sur l’ORTF (les dinosaures ne sont pas loin) entre 1968 et 1973, puis sur Canal en 2000. La série raconte les histoires de drôles de personnages, les Shadoks (de drôles d’oiseaux à longues pattes et petites ailes), et les Gibis (êtres supérieurement intelligents coiffés d’un chapeau melon). On y trouve également des inventions improbables (dont la plus emblématique reste la Cosmopompe), et des proverbes et sophismes célèbres. Cet expo retrace la création de la série, la replaçant dans le contexte historique de l’époque (la conquête de l’espace en particulier, mais également toutes les avancées en termes de design, de graphisme, de déco, etc.), et elle met également en lumière les sources d’inspiration de Jacques Rouxel (Ionesco, Miro, Kandinsky, Alfred Jarry, etc.).

Bref, c’est une petite pépite à découvrir absolument (enfin, quand je dis absolument, il faut que vous en ayez envie à la base, hein). Je vous mets le lien de l’expo ci-dessous au cas où, et vous dis à bientôt pour une prochaine découverte culture 😉

musees.agglo-annecy.fr/Agenda/Exposition-Shadokorama-Jacques-Rouxel-les-Shadoks-jubile-en-grandes-pompes

Petit extra : le site officiel du Festival, pour se donner envie d’aller y faire un tour 🙂

https://annecy.org

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.