Dernier chapitre (Naples 3/3)


Voyage / dimanche, août 12th, 2018

Quoi ça fait un mois que j’ai pas écris ? Oui, et ba entre la coupe du monde (ON EST  LES CHAMPIONS !! Ah, vous êtes au courant, bon), un mois de juillet caniculaire (ah, ça vous parle aussi ?) et un être humain qui grandit à l’intérieur de moi (ça aussi vous le saviez ?? vous êtes au courant de tout, c’est fabuleux), j’ai eu un peu de mal à m’y mettre, j’avoue. Ne me jetez pas la pierre, je suis sûre que vous aussi vous vous êtes trainés comme des loques en pensant toutes les demi secondes à vos vacances, avouez.

Bref, il se trouve qu’il reste donc deux ou trois choses à dire sur cette fabuleuse ville de Naples, et je m’en vais vous faire un petit topo rapide et concis.   

Pour vous la faire courte, le meilleur moyen de découvrir Naples est de se laisser porter par ses pas. Nous n’avions pas de but précis pour être honnête, hormis quelques trucs absolument incontournables, que tous les touristes vont voir et que tous les guides et blogs de France et de Navarre vous conseillent dans une page du style « les 10 choses à voir absolument à Naples ». 

Commençons donc par là, débarrassons nous des évidences tout de suite.

  • la piazza del Plebiscito, très jolie et à voir de nuit (pour ne rien vous cacher, on l’a croisée par hasard en allant au resto. Certains se retrouve à Rome, nous, nos chemins nous mènent au resto, chacun ses objectifs)

  • le métro. Alors oui, dit comme ça, ça ne fait pas forcément rêver (whaaaat ? mais qui prend l’avion pour visiter des stations de métro ??), mais quand même, certaines stations de la ligne 1 du métro de Naples valent le détour : Toledo, Dante et Museo sont celles que l’on a « visitées ». 
  • le musée national archéologique, pour ses collections d’antiquités et de mosaïques extirpées des ruines de Pompéi, pour sa collection Farnese et pour ses quelques pièces originales de Star Wars (je vous jure, véridique !).
  • la cathédrale Santa Maria Assunta (ou Duomo San Gennaro), siège de l’archidiocèse de Naples et dédiée à l’Assomption de la Vierge Marie et surtout célèbre pour ses reliques de Saint Janvier (d’où son nom, CQFD).
  • la cappella Sansevero, avec son fabuleux Christ Voilé (Giuseppe Sanmartino, 1753). A savoir que malgré ce chef d’oeuvre probablement incontournable de Naples (lui même entouré d’autres chefs d’oeuvres auxquels il ne faut pas hésiter à donner toute votre attention), l’entrée est à 7€, les photos sont interdites et la visite prend 40 minutes max, si vous prenez le temps de tout observer. D’où une certaine impression de passer pour un pigeon, mais bon, on ne vient pas à Naples tous les quatre matins donc…
  • la Via San Gregorio Armeno (la rue des crèches napolitaines), où vous trouvez absolument tout ce dont vous avez besoin pour vos décorations de Noël
  • le funiculaire, pour monter au Château Sant’Elmo. Authentique et dans son jus (très ressemblant à la ficelle de Fourvière pour les lyonnais)

  • le Castel Sant’Elmo donc, avec sa place d’armes et ses remparts dominant toute la ville. On l’a fait le dernier jour, ce qui nous a permis de visualiser les différents quartiers que l’on a visités, mais ça peut être chouette de le faire également le premier jour, de manière à se rendre compte de la géographie de la ville avant de la visiter.

Pour le reste, nous avons flâné dans le quartier des Espagnols (mais je vous en ai déjà parlé), avec un portrait de Maradona tous les 10 mètres et des vendeurs de poissons à tous les coins de rue. On a également pris le bateau pour aller sur l’île de Procida, la plus petite des 3 îles au large de Naples (les deux autres étant Capri et Ischia). On est entré dans deux ou trois autres églises au hasard, toujours fabuleuses dans leur style baroque italien très modeste (ironie, rires et applaudissements). Et on a visité le musée de la Torture (via Santa Luciella Ai Librai), parce que ça nous faisait bien rire. Croyez moi, l’être humain est extrêmement inventif dès qu’il s’agit d’imaginer des moyens de faire souffrir d’autres êtres humains. On a d’ailleurs pris des notes, ça peut toujours servir (ironie, rires et applaudissements).

Bref, j’espère vous avoir donné envie de visiter Naples, d’y passer 24h ou une semaine. Nous, on hésite encore à en faire notre destination annuelle :). Bien qu’en toute honnêteté, trop de belles destinations nous tendent les bras, alors on se retrouve dans un an pour découvrir où nos pas nous auront portées. En attendant, bon voyage les amis !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.